L’employeur n’est pas obligé de proposer un outplacement, sauf dans le cadre d’un licenciement collectif d’une partie plus ou moins importante de son personnel. Proposer un outplacement peut pourtant avoir une retombée positive pour les entreprises. Nous vous expliquons pourquoi.

L’outplacement permet de véhiculer une image positive de l’entreprise

Un licenciement n’est jamais bien vu dans une entreprise. Pour le collaborateur dont vous vous séparez, il s’agit d’une situation stressante, parfois jugée injuste, qu’il a parfois du mal à accepter. Pour les collaborateurs restants, c’est aussi peu rassurant, puisqu’en voyant un collègue partir, ceux qui restent se posent légitimement la question : leur poste est-il lui aussi menacé ? Seront-ils les prochains sur la liste ? En proposant un outplacement à vos collaborateurs dont vous êtes obligés de vous séparer, vous véhiculez une image positive de votre entreprise. Par ce geste, vous prouvez à votre collaborateur que vous êtes reconnaissant des services qu’il vous a rendus et témoignez au reste de votre équipe que vous n’êtes pas ingrats envers vos collaborateurs. Cela permet de dédramatiser la situation pour le collaborateur qui quitte votre entreprise et de garder la motivation et l’implication de votre équipe restante.

L’outplacement permet de minimiser les complications légales du licenciement

Comme nous l’avons toujours dit, le licenciement n’est pas toujours bien pris par le salarié. S’il n’accepte pas les motifs de licenciement que vous avez évoqués, il peut contester votre décision et juger le licenciement abusif. L’affaire sera alors portée devant les tribunaux et cela aura un impact négatif sur l’image de marque de votre entreprise. En proposant un outplacement, vous minimisez les complications légales qu’un licenciement peut entrainer. Ce faisant, vous offrez à votre ancien collaborateur un soutien moral et professionnel qui l’aidera à mieux accepter la situation et à mieux rebondir. Grâce à l’outplacement, votre collaborateur est accompagné par un consultant spécialisé qui lui montrera les opportunités d’emploi qui s’offrent désormais à lui. Il pourra aussi suivre une formation pour améliorer son niveau de compétitivité. Le cabinet d’outplacement met également à sa disposition tout un attirail d’outils qui faciliteront sa recherche d’emploi. Comme il a entre les mains toutes les cartes qui faciliteront son retour à l’emploi, le salarié licencié ne verra plus le licenciement comme un point négatif, mais plutôt comme un tremplin pour sa carrière. Les risques pour qu’il entame une procédure judiciaire afin de réclamer une réparation du préjudice subi de la part de son employeur est donc infime.

L’outplacement facilite la mutation au sein d’une entreprise

Si vous envisagez de restructurer votre entreprise et d’y entreprendre une mutation, il est recommandé de proposer un outplacement. Cela relève même d’une obligation légale si vous comptez vous séparer d’une partie plus ou moins importante de votre personnel. La loi vous oblige en effet à mettre en place une cellule de reclassement, destinée à prendre en charge les salariés dont vous devez vous séparer. En proposant un outplacement, vous vous mettez en règle vis-à-vis de la loi, mais en parallèle, vous évitez que la mutation soit source de crise ou de grève au sein de votre entreprise. En élaborant en amont une stratégie d’outplacement, vous avez l’opportunité de fluidifier le départ de vos collaborateurs, autant sur le plan économique que sur le plan émotionnel. Vous contribuez aussi d’une certaine manière à leur retour rapide sur le marché de l’emploi.

En proposant l’outplacement, vous vous déchargez du suivi des démarches de recherche d’emploi entreprises par vos salariés licenciés. C’est le cabinet d’outplacement avec lequel vous travaillez qui se chargera de ce suivi. Le cabinet d’outplacement ne limitera pas l’accompagnement à vos salariés licenciés. Il vous épaulera aussi dans la rédaction du PSE et la mise en application du programme.