Lorsque l’on débute un bilan de compétences, c’est bien souvent pour répondre à des interrogations particulières que l’on se pause sur son poste de travail ou sa recherche d’emploi. Malgré la diversité des problématiques rencontrées par tous ceux qui ont choisi de faire un bilan de compétences, leur objectif est le même : retrouver le plaisir d’exercer un travail épanouissant avec de belles perspectives professionnelles.

Pour tout simplement faire un point sur sa carrière

Comme tout le monde, vous avez l’impression d’avoir tout le temps le nez dans le guidon, de jongler en permanence entre les transports, la vie professionnelle et la vie familiale. Pris dans le tourbillon du quotidien, on prend rarement le temps de se poser, pour faire un point sur ce que l’on a fait tout au long de sa carrière mais aussi pour se projeter sur son avenir professionnel, réfléchir à ce que l’on veut faire ou à comment on peut améliorer sa vie professionnelle. Le bilan de compétences, c’est tout d’abord cela, faire une pause rien que pour soi, afin de prendre du recul sur sa vie professionnelle actuelle et sa carrière. Dès le début d’un bilan de compétences, vous allez devoir fixer un calendrier de rendez-vous avec le consultant qui vous accompagne. Vous êtes ainsi assuré de prendre le temps nécessaire pour faire un point sur votre travail et votre parcours professionnel. Le consultant qui vous accompagne vous demandera également de faire des recherches sur des sujets professionnels qui vous intéressent et vous questionnent. Le bilan de compétences vous aide à prendre du recul sur votre vie professionnelle pour en devenir acteur. Il n’y a rien de tel pour repartir, à l’issue du bilan, vers de nouvelles perspectives et pour rebooster une carrière stagnante.

Pour résoudre des difficultés professionnelles

Que leurs origines soient personnelles ou professionnelles, tout salarié ou travailleur indépendant a déjà traversé des périodes difficiles au cours de sa carrière.  Dans une entreprise, un changement de direction, une évolution dans la façon de travailler, une réorganisation interne sont autant d’éléments qui peuvent vous donner l’impression de ne plus maîtriser un cadre de travail dont vous connaissiez parfaitement les rouages. Si vous êtes à votre compte, vous avez déjà probablement traversé ces périodes creuses où les clients et les missions se font rares. Lorsque la situation se prolonge, vient le temps des interrogations et des remises en question sur la manière de relancer son activité professionnelle.

Le bilan de compétences est un bon outil pour vous aider à surmonter les difficultés que vous pouvez rencontrer au cours de votre carrière. Il vous permettra en effet de prendre du recul par rapport aux problèmes rencontrés grâce à un œil extérieur, le consultant en bilan de compétences qui vous suit. Être confronté à des difficultés dans sa vie professionnelle a également un impact sur la confiance en soi. En vous faisant travailler sur votre personnalité et votre passé professionnel, le bilan de compétences vous permet d’avoir une vision plus juste de vos atouts et de vos marges de progression. Et surtout, le bilan de compétences permet de faire un premier pas vers des actions concrètes pour améliorer votre vie professionnelle. La seconde phase du bilan, qui prévoit en effet des recherches personnelles ainsi que des rencontres avec des professionnels, permet en effet d’entrevoir des solutions à vos problèmes professionnels. Si vous êtes salariés, un bilan de compétences peut aussi vous aider à relativiser vos difficultés professionnelles et à apprendre à y faire face. Pour un travailleur indépendant, le bilan de compétences peut se concrétiser par de nouvelles pistes de développement à mettre en place pour son activité.

Pour décrocher le poste que l’on pense inaccessible

Vous avez beau y faire, il vous est impossible de décrocher le poste ou la promotion que vous espériez tant, que ce soit au sein de votre entreprise actuelle ou chez un nouvel employeur. Il est souvent difficile lorsque cela se produit de déceler les causes réelles de cet échec : est-ce que c’est parce qu’il vous manque certaines compétences ? Vous êtes-vous adressé au bon interlocuteur ? Avez-vous mis en avant les bons arguments ? Faire un bilan de compétences vous permettra de confronter vos atouts professionnels et les compétences attendues pour le poste que vous visez. Il vous permettra ainsi de trouver les leviers à actionner pour atteindre vos objectifs professionnels. Vous aurez peut-être la surprise de découvrir que vous n’arrivez pas à vos fins tout simplement parce que vous ne savez pas mettre en avant votre savoir-faire et votre savoir-être. Le bilan de compétences peut aussi vous permettre d’identifier les formations qui vous seront nécessaires pour acquérir de nouvelles compétences et pouvoir enfin décrocher le travail de vos rêves.

Pour retrouver la motivation au travail

Qui n’a jamais songé à changer de métier ou à trouver un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle ? Entre le rêve et la réalité il y a cependant un fossé qui peut sembler infranchissable pour certains d’entre vous. Si votre vie professionnelle ne vous apporte plus aucune satisfaction, si vous n’êtes plus motivé pour vous rendre au travail tous les matins, il est peut-être temps de faire un bilan de compétences… Celui-ci peut en effet très bien être entrepris même si on n’a pas d’idée préconçue sur son avenir professionnel. Lorsque l’on s’engage dans un bilan de compétences sans objectifs très précis, les résultats peuvent même être surprenants ! Il est tout à fait possible que vous y découvriez des pistes d’évolution professionnelle auxquelles vous n’aviez absolument pas pensé. Avec l’aide du consultant qui vous accompagne à l’occasion de ce bilan, vous pourrez tout d’abord démêler l’écheveau de vos motivations. Votre lassitude professionnelle provient-elle du contexte dans lequel vous évoluez ou d’un réel besoin de changements ? Des tests de personnalité peuvent aussi vous mettre sur la piste de nouveau secteur d’activités à explorer. Une fois ce premier bilan établi, il vous restera à enquêter sur les pistes d’action et de réflexion qui ont été trouvé. Ces recherches peuvent aussi bien concerner des actions à mener pour améliorer sa vie au travail que la possibilité d’un changement de vie professionnelle. Quel que soit le résultat de ce bilan de compétences, il vous aura permis de vous mettre en action pour ne plus subir un quotidien professionnel pesant.

Pour changer de métier

Vous travaillez dans une entreprise qui va mettre la clé sous la porte ou dans un secteur d’activité déclinant qui n’offre aucune perspective d’avenir ? Lorsque l’on est contraint de changer de métier, il n’est pas facile de se remettre en cause pour repartir dans un secteur d’activités entièrement nouveau, surtout quand on affectionne son travail. Le bilan de compétences peut vous aider à gérer ce virage professionnel pour le moins délicat. Le consultant qui vous accompagne va vous guider pour identifier les savoir-faire et les savoir-être qui vous sont propres et sont transposables dans d’autres secteurs d’activités. Il va également vous permettre de prendre conscience de ce qui vous plaît dans votre travail actuel (la créativité, le travail en équipe, etc.) pour vous aider à vous orienter vers un nouveau secteur d’activités qui vous correspond. En enquêtant sur le ou les métiers susceptibles de vous intéresser, le bilan de compétences vise également à vous faire découvrir tous les outils à mettre en place pour une réorientation professionnelle réussie. Lorsque l’on sait que l’on travaille dans un secteur d’activités condamné à plus ou moins long terme, le bilan de compétences est une façon de se mettre en mouvement afin de retrouver de belles perspectives professionnelles. Il permet de transformer ce qui peut être vécu comme une contrainte en opportunité d’évolution professionnelle.

Pour mieux démarrer sa carrière professionnelle

Pour beaucoup de jeunes diplômés, il est difficile d’entrer sur le marché de l’emploi. Ces difficultés sont de trois ordres. Un jeune a tout d’abord rarement le recul et l’expérience nécessaires pour valoriser ses compétences auprès d’un recruteur potentiel. De plus, il est souvent pénalisé par une mauvaise connaissance des codes de l’entreprise. Enfin, nombre de jeunes entrant sur le marché du travail, une fois leur diplôme en poche, ne savent pas vers quel secteur d’activité se tourner. Faire un bilan de compétences permet alors d’être mieux armé pour affronter le marché de l’emploi. Le bilan de compétences permet tout d’abord de mieux se connaître. Il offre ainsi l’occasion de faire le point sur ses grands traits de caractère et leur adéquation avec le monde du travail. Le bilan permet aussi de se rendre compte que chacun à des atouts à faire valoir auprès d’un employeur potentiel, même avec une expérience professionnelle réduite. Selon la problématique rencontrée, des difficultés d’insertion sur le marché de l’emploi ou encore des difficultés pour s’orienter vers un secteur d’activité porteur, le consultant qui vous guide vous donnera des pistes à suivre pour trouver votre voie professionnelle. Pour un jeune diplômé, un bilan de compétences se traduit bien souvent par un plan d’action concret, pour être plus efficace quand il envoie sa candidature à des entreprises et qu’il rencontre des recruteurs ou encore pour s’intéresser à des secteurs d’activités dynamiques qui sont en recherche de salariés motivés.

Pour trouver un travail

Un demandeur d’emploi qui peine à signer un contrat de travail est confronté à deux écueils. Il lui est d’une part difficile de rester dynamique et actif lorsque les démarches entreprises pour trouver un emploi n’aboutissent pas. La recherche d’emploi est également une période où la confiance en soi et en ses compétences professionnelles peuvent s’effriter. Effectuer un bilan de compétences lorsqu’on est au chômage permet de retrouver sa motivation, d’identifier les freins à son employabilité et surtout, de trouver les actions à mener pour y remédier. Le bilan de compétences commence par un check up complet de votre personnalité et de votre parcours professionnel. Cette étape est indispensable pour prendre conscience de ses atouts mais aussi des points à améliorer. Pour vous aider, le consultant qui vous accompagne va échanger avec vous mais il peut aussi recourir à des outils comme des tests de personnalité et des jeux de rôle. La seconde phase du bilan de compétences vous permettra de confronter vos envies et vos compétences à la réalité du marché de l’emploi. Quand on est au chômage, faire un bilan de compétences permet bien souvent de dresser le plan d’action nécessaire pour retrouver un emploi. Les pistes d’actions à envisager seront très variables selon votre profil professionnel ou personnel : apprendre à mieux se mettre en avant, suivre des formations pour acquérir les compétences manquantes, s’intéresser aux secteurs d’activités plus porteurs, etc.

Pour se mettre à son compte

Vous avez pris la décision de quitter le monde du salariat pour créer votre propre activité professionnelle. Faire un bilan de compétences n’est pas une obligation pour un porteur de projets mais il constitue tout de même un sérieux atout pour mettre toutes les chances de son côté afin de sécuriser ce changement professionnel. Un bilan de compétences vous permettra tout d’abord de mieux cerner qui vous êtes et de prendre en particulier conscience de vos atouts et de vos points faibles afin de mener à bien votre projet. Il vous permettra ensuite d’aller à la rencontre de professionnels dans le secteur d’activité visé ou de personnes qui ont, comme vous, franchi le pas de la création d’entreprise. L’intérêt du bilan de compétences est double pour un porteur de projet. Grâce à lui, vous testerez votre motivation et verrez si vous avez réellement l’âme d’un entrepreneur. Le bilan de compétences vous permettra également d’identifier les jalons nécessaires à la création de votre projet et de rencontrer les interlocuteurs qui vous aideront à le mettre sur pied. Beaucoup de salariés ont la possibilité de faire un bilan de compétences entièrement financé ou avec un reste à payer très faible. Il serait donc dommage de se priver de cet outil qui permet de construire des bases solides avant que de se lancer à son compte.